Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
A moy que chault!

"Demain nous appartient"

14 Novembre 2016, 13:33pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

(Entrevue parue dans le quotidien Présent du samedi 12 Novembre)

Entretien avec Xavier Eman

 

Xavier Eman, journaliste indépendant, rédacteur en chef de Livr'Arbitres, vient de publier son premier livre : Une Fin du monde sans importance (éd. Krisis). Cet ouvrage compile les chroniques de l'auteur parues dans la revue Éléments et sur son blog A moy que chault. Dans un style drôle et grinçant, on y suit les aventures d'un anti-héros, François, se débattant et résistant, parfois malgré lui, dans un monde moderne, absurde et sans âme.

 

Cette « fin du monde » est-elle inéluctable ?

Peu d’événements sont totalement inéluctables mais il faut reconnaître que la situation paraît fort mal engagée … Je pense qu’il n’y a en effet plus grand-chose à sauver, que la maladie est trop avancée, le corps trop rongé… Nous ne sommes plus au temps de la « conservation », ou même de la « restauration »… Il faut penser et inventer un « nouveau monde ». Pas « ex nihilo » bien sûr, comme dans les utopies gauchistes, mais conformément à notre génie français et européen, un nouveau monde à la fois radicalement différent de celui qui est en train de crever et fidèle à notre plus longue mémoire et nos valeurs chrétiennes… C’est un sacré pari, d’une ambition extraordinaire, mais il me semble aujourd’hui beaucoup moins utopique que de vouloir encore sauver quelques meubles branlants dans une maison fissurée de partout.

 

La vie de François, votre anti-héros, vous semble-t-elle représentative de celle de ses contemporains ?

De beaucoup d’entre eux, hélas oui. Avec la petite différence que « François », lui, est assez lucide sur l’inanité de sa condition et la vacuité du monde moderne, ce qui n’est pas le cas pour la plupart des zombies ou apprentis zombies qui peuplent notre époque. Il y a fort heureusement des exceptions, mais il faut cependant reconnaître que les « hommes différenciés » se font tragiquement rares... Le rouleau compresseur du mondialo-consurémisme et du divertissement/abêtissement télévisuel s’est révélé d’une redoutable efficacité.

Que répondez-vous à ceux qui vous rangent dans la catégorie des cyniques ?

Je pense davantage me placer dans la catégorie des réalistes que celle des cyniques. Le cynique jauge de haut, d’un regard extérieur et condescendant, une situation dont il se plaît à ricaner. Pour ma part, je me place au cœur de la critique que je porte sur nos temps obscurs, je ne m’en exempt nullement, bien au contraire. Je crois que nous sommes tous, à des degrés divers, touchés par les maux de l’époque, et que beaucoup, consciemment ou inconsciemment, derrière le masque de « festivus », en souffrent… Je fais partie des gens qui vivent douloureusement cette « fin du monde » et de ce fait, si j’évoque les travers et les ridicules du temps, c’est pour les dénoncer et les combattre, pas pour m’y repaître.

Essayons de terminer cet entretien avec une note d'espérance...

Vous savez, je ne pense pas que tenter de dire ou de décrire la vérité soit particulièrement « désespérant ». Pour affronter une situation, il faut d’abord poser un diagnostic le plus juste et le plus précis possible, si amer ou pénible soit-il. Je pense qu’on désespère beaucoup plus aisément les gens, et notamment les militants politiques, en les berçant de rêves et d’illusions et en leur masquant l’âpreté et la complexité du réel. Les constats sans fard et le pessimisme qu’ils peuvent engendrer ne doivent évidemment pas être des motifs de démission ou des justifications de l’aboulie, mais au contraire des armes affutées pour affronter nos ennemis et leurs complices. Demain nous appartient ! Mais demain ne sera pas une copie d’hier. Il sera le fruit de notre révolution, intérieure puis collective.

 

Propos recueillis par Louis Loprhelin

louis-lorphelin@present.fr

 

Voir les commentaires

RDV

5 Novembre 2016, 18:48pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

RDV

Voir les commentaires

Transmission?

4 Novembre 2016, 17:20pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Quand je vois, ou me souviens, de la maison de nos anciens, remplies de meubles imposants et solides, d'objets ayant traversés les âges, patinés par le temps, de tableaux et de bibelots, pas toujours de bon goût mais toujours porteurs de sens, cette multitude de petits objets divers et variés, souvent sans grande valeur, mais composant un monde et une histoire, et que je vois nos appartements contemporains, même les plus chics et les plus bourgeois, ikéaisés et technologisés jusqu'au trognon, froids et vides même quand ils ont suivi à la lettre les conseils de Starck ou des pages déco du Figaro mag, je suis pris d'un profond sentiment de rupture, de finitude. Des livres d'art qu'on ne lit pas, des gadgets dont on a oublié l'utilité...Tout y est hors-sol, convenu, attendu, interchangeable, pratique, jetable.... Déménagements, héritages, ventes... tout a été dispersé, bradé, balancé à la poubelle, aux encombrants, à Emmaüs pour les plus généreux... Pas de place, pas d'envie.. Les veilles photos, les vieux cadres, les anciennes lettres, la vieille horloge, la vaisselle à fleurs...vous n'y pensez pas, au prix du mètre carré ! Même si on voulait, on ne le pourrait pas... Ce n'est plus pratique, plus fonctionnel... et puis assez plouc, il faut bien l'admettre... Entre nos murs, il n'y a plus d'histoire, plus de lien, plus de récits, plus d'anecdotes, il ne reste que l'ennui aseptisé et organisé autour du dieu écran... Nous vivons dans d'éternelles chambres d'hôtel. Quels trésors découvriront encore nos petits-enfants en ouvrant en cachette les tiroirs de la commode ou en fouillant les armoires ? Trouveront-ils encore des médailles militaires et un vieil uniforme, la collection de mignonnettes d'alcools qu'offraient les représentants de commerce à l'aïeul bistrotier, les fanions de son club de rugby, les bons points de l'école élémentaire, les gourmettes et timbales de communion, le menu de mariage du grand-oncle...

Non, ils trouveront peut-être un godemichet, un vieil ordinateur ou une paire de Louboutin... D'ailleurs ils ne chercheront peut-être même-plus, leur curiosité ayant été stérilisée par le culte de l'immédiateté et l'imaginaire cédé en gérance aux studios Hollywoodiens et à Ubi Soft...

 

Voir les commentaires

Méridien Zéro

31 Octobre 2016, 09:55am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Clap clap clap!

28 Octobre 2016, 16:51pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Qui sont ces gens qui applaudissent les immigrés clandestins débarquant dans leur bled ? Et surtout qu’applaudissent-ils ?  Que trouvent-ils de si digne d’enthousiasme, d’encouragement et d’éloge dans la situation de ces « migrants » ? Le fait qu’ils aient abandonné leurs famille, fui leur pays ? Celui qu’ils exigent d’être entièrement pris en charge par un pays étranger, via les efforts et le travail du peuple de celui-ci ? Les « droits », à tout et n’importe quoi, (droit à l’hébergement, à la nourriture, aux soins, au salaire, aux loisirs, au wifi…) qu’ils excipent en permanence sans jamais évoquer de possibles « devoirs » ou « efforts » qu’ils auraient à fournir en contrepartie ? Les exactions qui parsèment leur parcours ?  Les futurs drames qui naîtront de cette cohabitation imposée et sans issue ? Est-ce bien tout cela que nos braves cons d’ex-soixantuitards applaudissent ? Youpi des noirs ! Génial des malheureux, des malheureux d’ailleurs !, exotiques, pas tout fadasses comme ceux bien de chez nous ! Bravo pour votre misère fiers gaillards venus du lointain ! Bravo pour votre saleté, pour votre déracinement, pour votre destin de futurs esclaves sous-payés du capitalisme à visage humanitaire ! You are the champions ! You are the Kings ! On est bien contents de vous avoir... On se faisait tellement chier entre veux cornards de gauche depuis que les ouvriers et les classes populaires nous ont salement envoyés chier… Il nous fallait de nouveaux jouets, de nouveaux prolétaires sur lesquels chialer et déverser notre mauvaise conscience bourgeoise et notre ethno-masochisme  de peines à jouir… Merci de venir occuper nos vieux jours avant de nous remplacer. On vous laisse les clefs. On a déjà pas mal dégueulassé la baraque mais elle tient encore debout. Après avoir fini de la piller, vous pourrez la cramer en partant, puisque ce sont, dit-on, vos nobles et respectables coutumes.

Voir les commentaires

Leur liberté

24 Octobre 2016, 17:37pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Comment jauge-t-on du degré de liberté d’un pays en 2016 ? En considérant la latitude qu’ont les homos de s’enfiler sans gêne ni retenue, de se marier et d’adopter des gamins, la facilité et  la sécurité avec lesquelles les toxicos peuvent se défoncer, le nombre et la diversité des sites pornos accessibles à tous et la capacité de toute minorité à faire chier le reste de la population.

Bref, c’est la liberté de péter et roter en public, à la gueule de son voisin de préférence…

A ce titre, la France est donc un grand pays de liberté, une grande démocratie !

Allons ne caricaturons pas trop, il existe aussi d’autres libertés, il faut le reconnaître, comme celle de se lever tous les matins à 6 heures pour emprunter les transports en commun puants et bondés afin de rejoindre un boulot dont le salaire vous permet à peine de régler les factures et de payer un logement décent en grande banlieue, la liberté également d’être insulté et agressé dans ces transports ou à la sortie de ceux-ci, celle d’avoir peur en rentrant chez soi la nuit, celle d’envoyer ses enfants à l’école dans des établissement peuplés de dealers et de voyous, où des profs à demi incultes n’apprennent plus rien à leurs élèves, de peur sans doute de froisser les diverses susceptibilités de ceux-ci, la liberté, toujours, d’acheter de la bouffe industrielle et empoisonnée, celle encore de s’abrutir devant le génie comique de Cyril Hanouna, sans oublier celle de payer des impôts que les vrais riches et les vrais parasites ne payeront jamais… La liberté de ramper, de suer, de ramer, de mendier pour survivre dans un environnement de plus en plus laid et détérioré, sous les rires et les glaviots de la faune importée du reste du monde par les ploutocrates mondialistes qui programment posément la fin de votre exploitation par voie d’éradication définitive. Leur liberté à eux, c’est celle de vous jeter à la poubelle comme de vieux outils usés et inutiles, pour ne pas dire de vieilles capotes usagées, souillées de leur foutre infertile d’hédonistes crapuleux.

Voir les commentaires

RDV

24 Octobre 2016, 16:25pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Dans le cadre de son cycle hebdomadaire de conférences, le mouvement Dextra , reçoit, ce vendredi 28 octobre à 19 heures, Xavier Eman, qui évoquera la question de la « révolte contre le monde moderne ».


Xavier Eman est un chroniqueur et écrivain, intervenant régulièrement sur différents médias de réinformation. Un recueil de ses chroniques : ” Une fin du monde sans importance” vient d’être publié aux éditions Krisis.

RDV vendredi 28 octobre au Molière, 12 rue de Buci (Paris VIe), 19 heures.

 

Voir les commentaires

Les stratèges

21 Octobre 2016, 22:10pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Depuis 20 ans, les doctes et les habiles vous parlent de « stratégie »... S'ils vous en parlent, bien sûr, c'est que, vous, de « stratégie », vous n'en avez pas... Vous, vous êtes un con, un gentil con, certes, mais un con quand même... Ou, au mieux, un « romantique », sorte de doux dingue un peu évanescent, la tête dans les livres, le regard dans les étoiles et les mains dans les poches... Quelque chose entre le clown triste et le bouffon agressif... Un inutile bruyant et vindicatif. Evidemment, quand cela fait près de 25 ans que vous vous cassez le cul pour ce que vous pensez être « la cause », ça vous fait justement un peu mal au fondement, mais vous vous y êtes habitué malgré tout. C'est comme ça. Il y a d'un côté les pragmatiques, les diplomates, les subtils, les « stratèges » donc, et de l'autre les histrions vaguement névrosés qui masquent leur refus du réel derrière une radicalité qui n'est, bien entendu que de façade. Les stratèges, eux, ils bossent. A quoi ? C'est souvent un mystère mais c'est justement pour ça que c'est « stratégique »... Les réalisations ne sont pas visibles ni concrètes, mais se composent peu à peu dans les couloirs et derrières les portes capitonnés des bureaux climatisés... Les « stratégies » révèlent toujours leur efficience et leur efficacité « sur le long terme ». Le très long terme même bien souvent... Une « stratégie » est d'ailleurs d'autant plus remarquable que le commun des mortels ne peut discerner aucun de ses effets. C'est d'ailleurs là, l'un des secrets des « stratégies ». On ne peut pas trop en parler, mais on verra ce qu'on verra. Le jour où...

En réalité, la stratégie devient bien souvent sa propre finalité, et ceux qui prétendent « mettre les mains dans le cambouis » les mettent bien plutôt dans le pot de confiture. La soupe est bonne et les pantoufles confortables. Même les meilleures bonnes volontés s'y échouent.


 


 

Voir les commentaires

RDV

21 Octobre 2016, 20:40pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

 

Voir les commentaires

RDV

9 Octobre 2016, 11:57am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

RDV

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>