Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A moy que chault!

Réinformation?

23 Août 2019, 11:19am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Lorsque, il y a maintenant pas mal d’années, j’ai commencé à travailler sur divers supports de « réinformation », on m’a fort justement expliqué que celle-ci ne devait pas être une « désinformation inversée »,  ni le « négatif » de la propagande officielle, pas plus qu’une  volonté d’afficher une illusoire et tarfuffe «neutralité» mais la recherche d’une permanente « honnêteté », une volonté  d’« exactitude » dans le traitement de l’information, l’application d’un sourcilleux sens critique ainsi que l’art de la prise de distance et de la mise en perspectives. Or il s’avère que si ce louable programme est relativement aisé à mettre en place pour traiter des informations  venant de "l’adversaire", il est beaucoup plus ardu à appliquer – et beaucoup moins bien accepté – dès lors qu’il s’agit de se pencher sur les faits, propos et gestes « de notre camp » (concept d’ailleurs très flou  dont certains ont une acceptation très extensive…).

En effet, dès que c’est « de chez nous », plus de place pour la réflexion, l’analyse des faits, les constats objectifs, seuls sont tolérés l’acclamation enthousiaste, le soutien aveugle, la louange enamourée,  la défense hargneuse, becs et ongles, mensonges et omissions à l’appui s’il le faut. Toute critique devient une trahison,  tout bémol un crime de lèse-majesté et le travail habituellement tant vantée de « réinformation » devient une œuvre de « dénigrement », odieusement « pessimiste » et décourageante. Tenter d'introduire de l’intelligence et de la mesure, c’est saper la cause ! Car comme jadis il ne fallait pas désespérer Billancourt, aujourd’hui il ne faut pas déranger la quiétude béate du « patriote » ! Car le "patriote" se moque bien des idées, il veut des slogans, il se contrefout des faits tant qu’il a de beaux discours, il ne lit pas les programmes puisque qu’il ne veut qu’applaudir des idoles… A ce titre les figures de Matteo Salvini et Marion maréchal sont archétypales.  Egarez-vous à tenter une analyse  froide et factuelle de ces deux phénomènes et vous serez bien vite rattrapé par la patrouille des godillots et des fanatiques à front bas ! D’ailleurs pourquoi vouloir s’intéresser ainsi à la réalité ? Vous n’êtes qu’un triste sire, nourri par l’aigreur et le ressentiment, qui n’a pour seul but que de doucher les exaltations du bon peuple de droite ! Salaud ! Crevure ! Nul doute que vous serez en bonne place sur la liste des tondus de la future (et imminente !) grande libération libérale-conservatrice !

Peu importe, par exemple, qu’il n’y ait jamais eu autant d’immigrés en Italie qu’aujourd’hui, que l’on confonde le nombre d’arrivées en bateau et le nombre global d’arrivées d’immigrés (qui, surprise !, viennent parfois par d’autres voies ! Comme en France par exemple…), que l’on soit en train de sacrifier les réformes sociales au profit d’un rapprochement avec la droite affairiste… tout cela ne compte pas, n’a aucun intérêt, la seule chose qui compte c’est que le « personnage médiatique » du ministre de l’intérieur italien nous plaise et nous excite.  Il irrite les chroniqueurs de Libération, cela nous suffit bien. Il est des nôôôôtres, il a été traité de facho comme les auuuutres ! 

Pourtant il ne s'agit nullement de diffamer ni "d'attaquer" Matteo Salvini, sympathique et courageux à bien des égards, mais simplement de se pencher sur l'application concrète (ou non) de ses promesses de campagne, sur ses forces et ses faiblesses, de jauger l'efficience de sa politique, d'interroger sa marge de manoeuvre vis à vis de l'UE et de ses partenaires européens, ses évolutions, ses changements de stratégie...  Toutes choses non seulement utiles mais indispensables à une véritable pensée - et donc action - politique. Mais non! Tout cela est de la branlette, de l'enculage de mouche, du mauvais esprit et au final du sabotage pour tous nos vaillants sectateurs de l'homme providentiel, les adeptes de la divine surprise, les adorateurs de la nouvelle Jeanne d'Arc ou du sauveur étranger qu'il faut suivre comme un seule homme, sans discuter ni poser de question. 

Or ce militantisme  à la fois borné et exacerbé, extrémisé, hystérisé, allergique aussi bien à l’analyse qu’à la nuance, n’a rien de « radical ». Tout au contraire. Il se contente de patauger joyeusement dans l’écume médiatique alors que pour prétendre influer sur le réel, il faut d’abord accepter de s’y confronter, et ce dans toutes ses dimensions, pas seulement celles qui nous « conviennent », qui flattent nos egos ou entretiennent nos illusions.

Voir les commentaires

Etonnements estivaux

13 Août 2019, 13:06pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Le milliardaire pédophile Jeffrey Epstein - opportunément "suicidé" dans sa cellule - s'appelle en réalité Jeffrey Epstin. C'est en tout cas ce que l'on pourrait déduire de la prononciation des journalistes français quand ils évoquent cette sordide crapule...

 

 

Suite au phénomène para-totalitaire "Greta", j'ai peur qu'être "asperger" devienne autant à la mode qu'être intolérant au Gluten....

 

 

Il existe des couleurs de teinture de cheveux apparemment uniquement distribuées dans les salons de coiffure des petites villes de province.

 

 

DJ Arafat est mort, la Bourse s'effondre, et j'en ai strictement rien à foutre. 

Voir les commentaires

Me ne frego

7 Août 2019, 12:03pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

A Virginia Raggi, maire de Rome.

- « Alors ça y est, Virginia, enfin – après trois ans à la tête d’une ville qui n’a plus d’éternelle que le nom et qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la saleté, la puanteur, l’insécurité et le chaos –, tu l’as eu ta première grande victoire, ta première éclatante réussite, ton premier glorieux succès ! Par la force de ta volonté et ton obstination héroïque, tu as réussi à faire gratter 9 lettres de marbre sur la façade de l’immeuble de Casapound ! Gloria ! Alléluïa ! Que sonnent en chœur toutes les cloches de la démocratie sauvegardée et du progrès invaincu ! J’imagine ta joie, ton contentement et ta fierté suite à un tel exploit, une réalisation d’une telle ampleur et qui soulage si efficacement les difficultés quotidiennes de tes administrés !

Sans doute, par cette pathétique farce médiatique, as-tu pensé faire oublier les déboires judiciaires de ton entourage corrompu, ta gestion calamiteuse, les poubelles qui s’entassent, les chaussées défoncées, les parcs occupés par des toxicomanes, les viols et agressions subis par tes concitoyens….  Quand on est totalement nulle, dépassée par une charge excessivement supérieure à ses moyens intellectuels, reste toujours l’histrionisme « antifasciste », la piteuse agitation médiatique et démagogique…

Mais en réalité, tu n’auras gagné qu’un peu plus d’indignité et de discrédit. Tu suscitais l’accablement, tu déclenches désormais la risée.

Car tu n’auras finalement que tenté de cracher au visage d’hommes et de femmes qui oeuvrent et se battent au quotidien pour la survie de leur identité et la défense de leurs compatriotes, pour l’honneur de leur ville et de leur nation…  Des gens qui font bénévolement ce que tu ne fais pas en étant grassement rémunérée et en ayant été élue pour ça.  Mais le pauvre glaviot que tu as voulu leur adresser n’a même pas atteint le bout des chaussures de ces militants de tous âges déjà habitués aux diverses saloperies du système dont tu es la domestique et qui y répondront, une fois encore, par toujours plus de fougue, de foi et d’engagement.

Quand je pense à toi, Virginia, me reviens immanquablement à l’esprit l’exclamation du roi Ferrante dans « la Reine Morte » de Montherlant : « En prison, en prison pour médiocrité ! ». Hélas, nos temps ne condamnent plus pour médiocrité, ils se bornent à punir et persécuter ceux qui tentent de s’opposer à celle-ci. Tu finiras donc tranquillement ta carrière politique, ta triste mission de garde-chiourme de la bien-pensance, avec, comme seul fait d’armes notable, le fait d’avoir arraché des murs de ta ville les quelques lettres qui pouvaient encore unir sa gloire passée à son possible renouveau.

Ma pauvre Virginia, je devrais te haïr – et, à dire vrai, je te hais quand même un peu – mais surtout, profondément, je te plains. »

 

 

 

Voir les commentaires

Pano Actu

27 Juillet 2019, 14:00pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Italie : Le scandale « Anges et démons » enterré par les médias

27 Juillet 2019, 13:28pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

 

Vous n’en avez entendu parler ni à la radio ni à la télévision, pourtant l’Italie est actuellement secouée par un scandale particulièrement grave et sordide. En effet, une trentaine de personnes, dont des médecins, des travailleurs sociaux et des politiciens du Parti démocrate (équivalent transalpin du Parti socialiste), ont été interpellées, soupçonnées d’avoir manipulé des enfants pour les soustraire à leurs parents et les vendre à des foyers d’accueil où certains auraient été abusés sexuellement.

Ce sont les carabiniers de Reggio Emilia, dans le nord de l’Italie, qui ont mis au jour ces agissements criminels. Un véritable système de « traite d’enfants » mis en place notamment par certains services sociaux en lien avec des associations dites de « protection de l’enfance ». Les différents protagonistes utilisaient des prétextes mensongers ou fallacieux pour retirer des enfants à leur famille biologique et les « plaçaient » ensuite – moyennant rétribution bien sûr – auprès de certains de leurs « amis » et autres « connaissances ».

C’est une augmentation anormale du nombre d’enfants « retirés » – souvent au prétexte d’agressions sexuelles inventées de toutes pièces – qui a alerté les autorités policières qui ont décidé d’ouvrir une enquête en août 2018. Celle-ci vient donc d’aboutir avec la mise au jour de ce véritable réseau criminel qui n’hésitait pas à falsifier des rapports d’assistantes sociales, à insérer des allusions sexuelles dans des dessins d’enfants, et même à fabriquer de faux souvenirs de maltraitance et d’abus divers au cours de véritables séances de « lavage de cerveau ».

Les enfants manipulés, ainsi conduits à s’éloigner voir à détester leurs parents, étaient ensuite confiés à des « foyers d’accueil » (par exemple : un propriétaire de sex-shop ou encore l’ex-partenaire homosexuelle d’une des psychologues mises en cause…) où un certain nombre d’entre eux ont subi des agressions sexuelles, bien réelles cette fois. Deux cas de viol au moins ont déjà été établis. Cet ignoble système aurait rapporté des centaines de milliers d’euros à ses instigateurs.

Au-delà des faits particulièrement atroces, c’est aussi le traitement médiatique de l’affaire qui choque de nombreux Italiens, ou plus exactement l’absence de traitement médiatique car c’est une véritable omerta qui entoure encore aujourd’hui ces faits. Ce silence gêné des « gros » médias s’explique par le profil des personnes impliquées : des élus du Parti démocrate – dont le maire de Bibbiano, Andrea Carletti –, des activistes LGBT, des thérapeutes et des membres du « monde associatif »… Bref le gratin de la « bien-pensance » gauchiste transalpine… De quoi faire tousser dans les salles de rédaction où l’on préfère, au mieux, regarder ailleurs, ou, au pire, dénoncer une « instrumentalisation politique » et une « campagne de haine » conduite – bien évidemment – par « l’extrême droite ». Tout est donc bon, y compris les plus grosses ficelles, pour tenter d’enterrer le scandale « Anges et démons » et faire oublier ses dizaines de victimes, dont plusieurs ont sombré dans la dépression, l’autodestruction et la toxicomanie.

Le ministre aux Affaires familiales de la Lega a quant à lui immédiatement demandé la mise en place d’une commission d’enquête nationale sur l’action des maisons d’accueil en charge des mineurs. •

Xavier Eman

Photo : « Parlez-nous de Bibbiano ». Face au silence des médias, des affiches ont fleuri partout en Italie pour réclamer la vérité sur ce scandale.

(Paru dans le quotidien Présent du samedi 27 juillet )

Voir les commentaires

Achat impératif

22 Juillet 2019, 17:08pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

https://reflechiretagir.com/publication/le-criminel-de-guerre/

https://reflechiretagir.com/publication/le-criminel-de-guerre/

Voir les commentaires

30 millions d'amis

22 Juillet 2019, 15:22pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Société femelle dans laquelle il faut des gamines à couettes pour parler d’écologie et des petits chiens trop mignons martyrisés pour dénoncer la violence allogène. Que les féministes cessent définitivement de nous casser les couilles : elles ont triomphé. Plus aucune place pour la raison et la pensée, tout pouvoir et toute puissance désormais à la sensiblerie et à l’émotion.
Les pourcentages du parti animaliste sont appelés à se démultiplier tandis que le discours politique finira d’être vidé de toute substance autre que larmoyante. 
Antoine Waechter était finalement un précurseur en se faisant interviewer par un castor. Un génie politique en avance sur son temps!  Jadis raillé par les derniers reliquats obscurantistes du patriarcat subclaquant, il serait aujourd’hui porté aux nues par une populace si écoeurée d’elle-même qu’elle ne voit de refuge et de rédemption que dans la monde magique et merveilleux des animaux purs et gentils qui eux « ne mentent et ne trichent pas ».
Les mémères à chien-chien et les bouffeurs de tofu sont les dernières sentinelles de l’Occident.  

Que tombent nos têtes plutôt que celles des poulets. 

Voir les commentaires

Fin de la récré

6 Juillet 2019, 16:59pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

La liberté d’expression dans l’espace public est en voie d’éradication. Ce n’est pas un nouveau  fantasme complotiste mais un simple et froid constat que tout un chacun peut faire en se penchant notamment sur la loi dite « contre la haine en ligne » actuellement en cours de vote au Parlement … Entre autres sympathiques facéties, celle-ci transfère à des opérateurs privés des pouvoirs qui jusque-là étaient octroyés aux juges…  Nous entrons donc aujourd’hui dans l’ère du contrôle à priori, de la censure « de précaution », et de la soumission automatique et désormais « légitime » à toutes les délations et les dénonciations « citoyennes »… « L’incitation à la haine » étant un concept si vaste, si fumeux, si subjectif, si imparfaitement défini, il apparaît d’évidence  qu’à peu près tout et n’importe quoi pourra être soumis à cette infamante définition. C’est bien d’ailleurs en ce sens que la loi a été pensée et écrite.

Cette disparition programmée d’une liberté pourrait être terrible et tragique… Ce n’est finalement qu’anecdotique. Car en effet à quoi bon légiférer contre la liberté d’expression dans une société où plus personne n’a rien à exprimer, où plus personne bientôt n’aura même les moyens intellectuels de former et  de formuler une idée ?

Le vrai drame n’est en effet pas le nouvel épisode de la grande saga des lois liberticides, qui, si scélérates soient-elle, ont toujours produit leurs propres contestations, oppositions et remises en cause…  Non, la véritable – et sans doute définitive – défaite, c’est la disparition généralisée, générationnelle, de l’intelligence, de la culture et du sens critique… Ce ne sont ni les députés vendus ni les juges larbins qui assassinent de façon rédhibitoire la pensée dissidente et la liberté d’expression, c’est bel et bien l’Education nationale. Priver les gens de leurs capacités de réflexion et de d’expression est un moyen d’asservissement beaucoup plus efficace, d’un point de vue radical et totalitaire, que chercher à sanctionner ou réprimer la dite pensée.

Nos politiciens, leurs cornacs oligarchiques comme leurs domestiques magistrats, ne sont en fait que des gens trop pressés. Ils pondent encore des lois pour accélérer l’avènement d’une situation qu’encore deux générations de « citoyens » obligatoirement  lobotomisés de 3 à 20 ans leur apporteront inéluctablement… L’observation du bac 2019 est à ce sujet particulièrement révélatrice… Le niveau n’est même plus affligeant, il est d’une certaine façon sublime de nullité… Et quoi de plus facile que de régner sur une population de crétins de cet acabit ?Aux trois quarts illettrés, incapables de placer Napoléon et Charlemagne dans le temps, déstructurés, accrocs à Insta et aux écrans, n’aspirant qu’à une réussite purement matérielle, s’amusant de leur propre sottise, curieux de rien, veules et drogués…  Encore mieux que des esclaves puisque nos néo-bacheliers sont pour leur part satisfaits et volontaires…  Aucun mépris d’ailleurs  dans ce constat car ce ne sont bien sûr que des victimes d’un plan organisé mis en place depuis des décennies, et dont  tous les adultes ou parents que nous sommes sont partiellement complices…  

La grande machine à décérébrer et à émasculer intellectuellement qu’est l’Education Nationale depuis 40 ans est en tout cas  aujourd’hui en phase de pouvoir se prévaloir d’avoir atteint l’objectif pour lequel des milliards lui ont été versés : créer une nouvelle race « d’hommes », la grande armée des zombies consuméristes, gigantesque dégueulis d’abrutis vulgaires et hautains, aussi prétentieux que geignards et pleurnichards, ayant le caractère au même niveau que leur bagage intellectuel, bloqué au début de la petite enfance, pour ne pas dire au stade anal.

Avec eux, plus besoin de lois, de juges, de condamnations, de mitards et de matons… Leur vide est leur plus  efficace geôlier et ils ne pourront jamais être tentés par une quelconque pensée divergente puisque – faute d’instruments, de connaissances, de vocabulaire, de lectures, d’entraînement…-  le concept même de penser leur sera devenu inaccessible. Au mieux (au pire) - en cas d’échec social ou de cassure psychologique- ils aboieront des slogans simplistes et caricaturaux, glapiront une « haine » pour le coup bien réelle, seul sentiment désormais à leur portée, sombreront dans une violence nihiliste et seront alors le repoussoir idéal tout autant que le matériau parfait de toutes les manipulations…

Voir les commentaires

RDV

9 Juin 2019, 21:32pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

RDV

Voir les commentaires

Ruralité, décroissance, métier, frugalité

3 Juin 2019, 13:02pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Sans pour autant idéaliser la campagne et la ruralité, il apparaît évident que l’entassement urbain est profondément toxique et pathogène et qu’une rupture avec ce modèle néo-concentrationnaires est une impérieuse nécessité.

Sans, bien sûr, nier les agréments du confort produit par les avancées de la technique, la course en avant techno-scientiste ( clonage, IA,  GPA, eugénisme, transhumanisme…) et l’ubris productivo-consumériste nous mènent très clairement à une catastrophe sans précédent entraînant la remise en cause même de notre humanité.

Sans, évidemment, croire que tout le monde peut (re)devenir paysan ou artisan, il crève les yeux que la multiplication des « bullshit jobs », interchangeables, artificiels, jetables, des professions du tertiaire totalement désincarnées et détachées de toute production utile et de de toute notion d’intérêt général, produit une accumulation de névroses qui grèvent lourdement le corps social.

Sans nier les bénéfices de l’esprit d’entreprise et la nécessité de la défense de la propriété privée, le déchaînement sans bornes des appétits individuels et des ambitions personnelles, accompagné par la disparition progressive  de toutes les structures – notamment étatiques - de contrôle et de régulation, conduisent à l’atomisation sans retour de la collectivité et à la guerre impitoyable de tous contre tous.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>