Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
A moy que chault!

L'autre

31 Mai 2015, 23:45pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Ses moues invariablement dubitatives, un peu choquées, dépitées, en agaçait plus d'un. En fait, il avait systématiquement l'air d'un mec qui vient de trouver un poil de bite sur son carré de chocolat.... Un truc entre l'écoeurement et la colère, entre la désolation et le dégoût... Pas un mec fun quoi, le mec vaguement chiant même, dont on se demande toujours pourquoi on l'a invité, si ce n'est parce qu'il a toujours été là... Un meuble de famille qu'on conserve par habitude, par piété, par pitié... D'ailleurs on avait finit par oublier son âge, son nom même... Ses rictus cyniques n'amusaient plus personne, et ses péroraisons enflammées s'essoufflaient de plus en plus rapidement, ne trouvant nul écho ni oreille compatissante. Il vieillissait en s'asséchant, s'éloignait sans se mouvoir... A force de dégueuler de la bile, il crachait maintenant du sang, et regardait, hagard, ce monde dont il n'avait jamais été et que, pourtant ,il avait tant désiré... Ombre déjà fanée, il était passé de la larve au cadavre sans jamais être papillon, rendant responsables les autres de tout ce qu'il n'avait su accomplir.

Voir les commentaires

RDV

31 Mai 2015, 00:38am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

RDV

Voir les commentaires

Booba

29 Mai 2015, 00:35am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Nationaliste français 2015

28 Mai 2015, 22:33pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

  • Film préféré : « 300 » de Zack Snyder

  • Livre favori : « Game of Thrones » de George R.R Martin

  • Activité du week-end : Disneyland Paris

  • Restaurant préféré : Mac Donald (Burger King pour les plus snobs)

  • Philosophe préféré : Eric Zemmour.

  • Pièce de théâtre préférée : néant.

  • Peintre préféré: néant.

  • Sculpteur préféré: Arno Becker.. heu Breker!

  • Héros favori : Batman et Poutine

  • Evasion préférée : la cocaïne

  • Sport préféré : Warcraft IV et le paintball

  • Religion préférée : soi-même.

Voir les commentaires

Débat

27 Mai 2015, 23:30pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

  • « Moi je ne pourrais pas ne pas bosser tu vois... »

  • « Ha... »

  • « Ouais, tu vois, ce n'est pas qu'une question de fric, c'est aussi une question d'épanouissement, de reconnaissance... »

  • « De reconnaissance... »

  • « Ben ouais, tu vois, qu'est-ce qu'ils te demandent les gens quand tu les rencontres ? Ben ils te demandent ce que tu fais comme boulot, et si tu réponds que tu ne bosses pas, et bien ils ne te respectent pas... »

  • « Ha... Par contre quand tu leur dis que tu passes 50 heures par semaine à essayer d'augmenter les ventes de yaourts dégraissés ou de nouveaux tampax bio en poils de yack, là c'est total respect, sont même carrément pas loin de l'admiration... »

  • « Ben ouais... »

  • « Ok. Et sinon, l'épanouissement ? »

  • « Ben c'est épanouissant de se sentir impliqué dans des projets, de se sentir utile... »

  • « Et à quel moment, toi, tu te sens le plus utile ? Pendant tes 2 heures 30 quotidiennes d'embouteillages ou quand tu te rends compte que la stagiaire à 400 euros par mois fait aussi bien le taf que toi et que tu vas donc devoir le saquer si tu ne veux pas qu'il prenne ta place d'ici 6 mois ? »

  • « Arrête de déconner, le travail, c'est quand même une valeur bordel ! »

  • «En soi non, tout dépend de la finalité et du sens de celui-ci... »

  • « Ben offrir un avenir à sa famille, constituer un patrimoine, donner un exemple à ses enfants... »

  • « Un exemple ? Des esclaves salariés obligés d'avaler toutes les couleuvres imaginables, de supporter la nullité agressive des petits chefs, terrorisés par l'idée de perdre leur « job » et qui passent tellement de temps à « constituer un patrimoine » pour leur progéniture qu'ils n'ont plus de temps pour les éduquer ? »

  • « Tu caricatures toujours tout ! »

  • « Oui je sais, je n'ai pas d'enfants, mais si c'était le cas, je trouverais ça bizarre qu'ils disent « Maman » à la nounou... »

  • « Putain t'es con, c'est le seul mot qu'il sait dire, c'est pour ça ! »

  • « Ha ok. C'est donc pas du tout parce qu'il passe huit heures par jour avec elle et trois avec vous... »

  • « Fais attention à ce que tu dis, on est des supers parents ! »

  • « Oui, je sais. Comme tout le monde. »

  • « Putain, tu vois c'est ça le problème, c'est qu'on ne peut pas discuter avec toi, t'es trop un connard d'aigri... »

  • « Alors que toi, t'es ouvert au débat... »

  • « Pas avec les parasites donneurs de leçons ! »

  • « Parasite ? Je t'ai déjà demandé quelque chose une seule fois dans ma vie, gros fils de pute ? »

  • « Non, et c'est tant mieux car je t'aurais laissé crevé la gueule ouverte dans ton caniveau de gauchiste prétentieux ! »

  • « Ca vaudra toujours mieux que ta vie de zombie petit bourgeois à la con, entre ton pavillon de merde et tes week-ends golf avec beau-papa ! »

  • « Laisse ma belle-famille en dehors de ça ! »

  • « Ben pourquoi ? Maman n'est pas là, t'es pas obligé de te pisser dessus et de faire semblant de ne pas voir que ce sont des crétins congénitaux qui ne lisent que les pages saumon du Figaro, et encore, en suivant avec le doigt... »

  • « C'est sûr, tout le monde ne peut pas bander uniquement pour les artistes cinglées et les skingirls tatouées sur le cul! »

  • « Tu me fous la gerbe en fait... »

  • « Et toi, tu me fais pitié, mon pauvre... »

  • « Bon, et sinon, tu prends quoi ? »

  • « Ben, je me laisserai bien tenter par le menu découverte mais le foie gras poêlé du menu gourmand me fait de l'oeil... »

  • « Les palourdes farcies sont aussi une tuerie... »

  • « Mouais, mais j'ai un peu peur que le confit, après, ça fasse trop... »

  • « On n'aura qu'à prendre un seul Paris-Brest pour deux en dessert... »

  • « Moui... Enfin tu sais quoi ? On n'a qu'à se reprendre un petit apéro, histoire de se donner le temps de réfléchir... »

  • « Bonne idée. »

Voir les commentaires

Ils n'auront pas le Grec et le Latin!

26 Mai 2015, 23:28pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Avec une mobilisation au top dès la rentrée, tous regonflés à bloc après des séjours réparateurs chez bon papa dans le Lubéron, il est possible que l'on obtienne une victoire décisive avec le maintien du grec et du latin au collège... On ne lâche rien!

Pourtant, quand Sarko expliquait qu'on n'en avait rien à branler de la Princesse de Clèves, ça toussotait à peine dans les salons du 7e arrondissement désormais transformés en camps retranchés pour défendre le grec et le latin face aux ignominieuses attaques de la "gauche"!!! Montjoie Saint-Denis!

Ceci dit, il n'y a pas besoin de grec ni de latin pour rentrer à l'Essec, la "droite" devrait donc être rassurée.

Cette "droite"qui n'est pus capable de se mobiliser que pour sauver des vestiges, des breloques qui font bien, des apparences, des conventions sociales, des photos jaunies... Le mariage est une blague et une hypocrisie depuis quarante ans, la famille un chaos et une implosion permanente? Certes, mais faudrait pas que les pédés aient le droit de se vautrer dans la même tragédie que nous! L'école ne produit plus que des semi-barbares illettrés ou des petits techniciens analphabètes, ne transmet plus rien, n'est plus que l'antichambre de l'ANPE ou des cabinets de recrutement des multinationales ? Certes, mais faudrait pas que le petit dernier ne puisse pas suivre ses trois cours de latin avant de rejoindre la prépa sup de co! La "droite" française c'est "walking dead" + le rock versaillais.

Voir les commentaires

Manifeste pour une autre jeunesse

24 Mai 2015, 23:27pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

On ouvre parfois avec un peu de méfiance la littérature dite «militante », craignant la lourdeur idéologique, la pesanteur des slogans et l'étroitesse de la propagande. Rien de tout cela dans la nouvelle publication des jeunes et courageuses éditions du Rubicon, « La Jeunesse au pouvoir » de Julien Langella. Militant identitaire, activiste catholique, l'auteur nous offre ici un roboratif pamphlet contre l'actuelle gérontocratie incapacitante et parasitaire accompagné d'un énergique et enthousiasmant appel à l'insoumission et au combat pour y mettre un terme. Nul « jeunisme » pourtant sous la plume de Julien Langella, qui célèbre et honore les « aînés » et les « ancêtres » pour mieux les distinguer des « vieux » - qui d'ailleurs l'ont toujours été – « sépulcres blanchis » attachés à leurs privilèges autant qu'aux ultimes vestiges de leurs fantasmes soixanthuitards. Style enlevé, idées et propositions nombreuses et foisonnantes, volontarisme de reconquête, optimisme et rejet de tout fatalisme, le lecteur n'est nullement obligé de partager l'intégralité des points de vues du jeune militant – par exemple sur l'abaissement de l'âge légal de l'accès au droit de vote - pour lire avec profit et intérêt ce petit opus vif et cinglant qui réconciliera les plus sceptiques avec les capacités de réflexion, de réaction et de combativité des nouvelles générations. L'auteur invite à rompre avec une vision uniquement matérialiste et utilitariste de l'existence, à renouer avec le sens de l'intérêt général et du service de la communauté, à réenchanter le monde et à ne plus se laisser imposer par d'autres un destin morne, étriqué et sans joie. « Pour la jeunesse, être une force de propositions iconoclastes, c'est être à sa place. Celle assignée par l'ordre éternel des choses depuis l'aube des temps. Les jeunes qui ont peur de faire des vagues, et qui croient ainsi se tenir à la place que les bonnes mœurs leur assignent, ne sont rien d'autre que des vieux précoces. Ce sont eux les perturbateurs de l'ordre naturel des choses, pas nous. » précise ainsi Langella.

L'ouvrage est fort avantageusement conclu par deux remarquables entretiens avec Alain de Benoist et Dominique Venner.

Un livre à mettre entre toutes les mains, de 7 à 77 ans.

Xavier Eman (in Présent du samedi 23 mai 2015)

La jeunesse au pouvoir, de Julien Langella, Editions du Rubicon (www.leseditionsdurubicon.com), 180p, 15 euros.

Voir les commentaires

Immuable

24 Mai 2015, 00:39am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Ne jamais être vraiment là, se sentir toujours un peu gêné, embarrassé de son corps, de son visage, de ses gestes, ressentir tous les autres comme des ennemis et avoir trop souvent raison en cela.. Les regarder, avec autant de mépris que d'envie, se mouvoir si aisément dans l'abjecte absurdité des jours. Ne rien savoir dire, parvenir à peine à l'écrire, étouffer sans cesse des râles et des hurlements, trembler de peur et de rage, heurter les murs, pleurer silencieusement, voir des chrysanthèmes dans toutes les fleurs croisées, ne plus discerner des couleurs que le noir et le gris, vouloir avoir la foi mais ne jamais y croire, être étranger à tout, naviguer entre ridicule et transparence, vivre par lâcheté et par paresse...

Voir les commentaires

Cannes & cie

22 Mai 2015, 00:25am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Le drame des immigrés sri-lankais plongés dans la violence des banlieues multiethniques hexagonales (Audiard) les affres sexuello-psychologiques – en 3D! - de toxico-érotomanes échangistes (Noé), la répression en Iran (Divers), moi je veux bien... je ne nie pas l'extraordinaire force émotionnelle du truc, la puissance poétique du machin, le courage politique du bidule... mais ça existe un cinéaste « social », « concerné », « engagé », « conscient » et« citoyen » qui s'intéresse à la vie et aux problèmes des français « normaux », qui voudrait évoquer leur désarroi, leurs drames, leur agonie ? Parler du réel, du quotidien, des espoirs, des joies, des rêves, des déceptions, d'une « majorité » numérique mais bientôt invisible à force de mépris et d'abandon, ce n'est pas assez chic, pas assez original, pas assez « transgressif », « hype » ou « trash rock'n'roll » ? Un peuple qui crève, ça devrait pourtant être un bon sujet, même si ce ne sont pas des bantous, des tibétains ou des pédés sidaïques... « La loi du marché » de Brizé ? Peut-être. A voir.

Mais même si l'on estime que l'existence de ces connards de petits blancs n'est pas un objet artistico-commercial suffisamment intéressant et rentable, pourquoi alors ne pas imaginer - Ô naïveté, Ô candeur imbécile ! - des films qui élèvent, qui transcendent et qui subliment, des oeuvrres contant de grandes et belles histoires, célébrant des héros, glorifiant l'honneur, le courage, le don, la beauté ? On tomberait alors dans le chromos, dans le pompier, le collage d'images d'Epinal ? Pas si on a du talent. Du moins un talent autre que celui du maniement de l'ordure ou du pathos facile et bien pensant. Mais non, il faut explorer la cuvette des chiottes – celle des autres en plus – jusqu'à ses derniers tréfonds...

Voir les commentaires

Mon nouveau groupe préféré

21 Mai 2015, 16:56pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

1 2 3 > >>