Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A moy que chault!

Ce soir

20 Novembre 2015, 11:11am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Génération Rantanplan

20 Novembre 2015, 02:10am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Lorsqu’une nation est aussi férocement et sauvagement agressée, on s’attendrait à sentir le sol et les murs de la maison commune trembler sous la violence du rugissement de colère et de rage de son peuple, terrifiant cri de la bête blessée relevant la tête dans un violent soubresaut d’orgueil et de courage pour mordre sans pitié la main qui l’a frappé.

Or, depuis vendredi dernier, l’atmosphère n’est saturée que d’un long miaulement femelle, un vaste gémissement tragique et pleurnichard, un immense sanglot fienteux expurgé par des millions de bouches tremblotantes et hagardes, postillonnant spasmodiquement leur incompréhension terrorisée.

« Mais pourquoi nous ? Pourquoi nous ? » répète inlassablement le bobo libéral-libertaire recroquevillé en position fœtale sur la moquette 100% fibres naturelles de son loft rénové du 11e arrondissement. « Pourquoi moi et mes frères, pourquoi mes semblables, ces gens bien éduqués, tolérants, ouverts, antiracistes jusqu’à l’extrême limite du trognon, écolos-sympas et gay-friendly ? ». Entre deux crèmes de jour et un tri sélectif, il s’interroge profondément. Et il a raison. En effet, pourquoi frapper la génération bisounours, celle qui aime tout le monde sauf, bien sûr, les sales fachos et, bien entendu, ses ignobles ancêtres obscurantistes et esclavagistes ? Pourquoi eux, qui ne cessent de répéter que l’Islam est une religion de paix et de fraternité qui a toute sa place en Europe, eux qui étaient prêts à toutes les acceptations et les reptations pour ne pas froisser la susceptibilité de nos hôtes mahométans, glorieux rédempteurs de toutes les vilénies et de toutes les tares d’un Occident criminel ? Pourquoi eux qui ne demandaient pas mieux que de faire de nouvelles pipes aux Muzz et autres minorités de tous poils ? A l’horreur, s’ajoute donc l’injustice. Inimaginable. Insupportable. Si au moins ils avaient liquidé Marine, Zemmour ou Houellebecq, il y aurait une logique, une cohérence. Mais là ? C’est le camp du bien qu’on attaque, ce sont ceux qui avaient tous les brevets de citoyenneté mondiale et d’amour sans frontières qu'on assassine. Scandale dans le scandale, abomination dans l’abomination ! Comment peut-on haïr à ce point des gentils ? Face à cette interrogation déstabilisante, empressons-nous d’ajouter des fleurs dans nos cheveux et allons vite nous trémousser à Bastille sur du John Lennon, transe cathartique et expiatoire pour somnambules trop soudainement éveillés et désirant retourner au plus vite dans les limbes cotonneuses du sommeil médiatico-bien pensant. La narcolepsie, ultime remède au réel. Ressortons aussi les vieux drapeaux « Peace and love » mités, les arcs-en-ciel délavés, et dégueulons d’un amour si général, si global, si diffus, si incantatoire, qu’il devient sans consistance ni objet. On n’aime plus quelqu’un ou quelque chose, on aime tour court. Même ce qui nous tue. J’aime tout parce que je ne suis plus rien. Suicide collectif et festif par overdose d’amour universel.

Voir les commentaires

Le crash d'Air Cocaïne

10 Novembre 2015, 09:45am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Il y a encore quelques mois, si on se permettait de critiquer les prises de position et les visions géostratégiques du sieur Chauprade, on devenait, instantanément, au pire un traître à la cause, au mieux un "démolisseur", en tout cas un vrai sale con. Aujourd'hui tout le monde lui vomit allègrement dessus parce qu'il a quitté "Le Parti". C'est fascinant. On se croirait revenu au temps glorieux du PCF et des "déviationnistes"... Génie intergalactique un jour, vipère lubrique le lendemain... En fait, tu peux dire et faire n'importe quoi, à la seule condition d'être un bon petit soldat, fidèle à "l'appareil" et au totem magique présidentiable. Peu importe le fond, seule compte la bouillabaisse politicarde. Malheureusement, à force de ne jauger et de ne promouvoir des gens qu'en fonction de leur utilité médiatique, de leur aptitude à la reptation hiérarchique ou de je ne sais quelle brillante stratégie électoraliste à la petite semaine, on ne peut que s'exposer à la multiplication de ce genre de piteuses déconvenues...

Version complot:

"Et dis moi le James Bond de Rép Dom... soit tu quittes le FN avec pertes et fracas soit on te colle un procès pour complicité de trafic international de stupéfiants... t'en penses quoi?"

Voir les commentaires

Hot Drucker

7 Novembre 2015, 19:30pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Bilan

7 Novembre 2015, 19:16pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Il y a quand même des moments où tu te poses deux ou trois questions sur ta vie...

- « Bon, c’est une petite intervention donc, si quelqu’un peut venir vous chercher, vous pouvez sortir dès le lendemain matin. »

- « Et sinon ? »

- « Sinon quoi ? »

- « Ben si personne peut venir me chercher… »

- « Heu... Et bien... on doit vous garder deux jours en observation ou vous faire signer une décharge… »

- « D’accord. »

Voir les commentaires

Code de la route

7 Novembre 2015, 18:32pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

- « T’as vu ce con, il est encore jeune conducteur et il se permet de me doubler ! »

- « Ha oui, putain, quel enculé ! »

- « Il mérite bien son « A » collé au cul… « A » comme abruti !! Ah, ah, ah ! »

- « Ha oui, quand même… »

- « Et voilà maintenant il roule à deux à l’heure ce fils de pute… dans sa belle voiture neuve payée par papa/maman !»

- « T’es obligé de le coller comme ça ? »

- « Ben oui ! Faut qu’il comprenne ! »

- « Qu’il comprenne quoi ? »

- « Ben que c’est un connard ! »

- « Ha… »

- « Moi ca me rend dingue les mecs qui pètent plus haut que leur cul… »

- « Faut lui faire payer… »

- « Carrément ! »

- « Le mieux ce serait de le bloquer sur la bande d’arrêt d’urgence en lui faisant une queue de poisson, et de sortir avec la clef à molette et ta télesco pour lui défoncer la gueule et ruiner sa bagnole… »

- « Pfff… Faut toujours que tu exagères ! »

Voir les commentaires

Tout nouveau, tout chaud...

7 Novembre 2015, 15:10pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Tout nouveau, tout chaud...

Voir les commentaires

Faussaires

5 Novembre 2015, 17:52pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

J’ai un très profond mépris pour les gens qui consomment de la cocaïne. Non pas parce qu’ils se droguent, après tout chacun fait ce qu’il veut de ses faiblesses et trouve les béquilles qui conviennent le mieux à sa médiocrité. Mais la cocaïne est la drogue libérale par excellence, la drogue des bourgeois ennuyés du tertiaire, des fils à papa désoeuvrés, des crétins qui confondent « dandys » et lavettes salonnardes, la drogue remplace-couilles, la drogue des fausses performances, des faux actifs vrais agités, des pseudo-littéraires dégueulant de citations imparfaitement comprises, la drogue sans risque, la drogue contrôlée, la drogue-vitrine, la drogue mise-en-scène… Si t’es un vrai déglinguos, un vrai désespéré, un vrai ouf, un vrai écorché, un vrai malade, fais-toi des piquouses d’héroïne dans le cou, ça au moins ça a de la gueule, c’est extrême, c’est transgressif, c’est destructeur ! Mais tu préféreras toujours te poudrer gentiment le nez avec d’autres petites lopettes du même milieu que toi, du même sérail, dans des apparts bien fermés ou des bars bien identifiés où tous les écarts et excès sont encadrés, codifiés et ne dépasseront jamais la gesticulation grotesque et maladroite d’une adolescence si prolongée qu'elle est devenue sénile et prend sa veule impuissance pour une posture aristocratique.

Voir les commentaires

Solidarité avec Casapound

30 Octobre 2015, 11:54am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Rome – le 30 Octobre – A la demande du procureur adjoint Eugenio Albamonte, le juge Giovanni Giorgianni a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de certains membres de CasaPound Italia suite aux affrontements avec les forces de l’ordre le 17 Juillet dernier aux alentours du quartier San Nicola. Les militants de Casapound s’étaient joints aux habitants de ce quartier populaire romain pour protester contre l’installation, au cœur d’une zone résidentielle de la périphérie, d’un centre d’accueil pour une centaine de « réfugiés », du moins s’autoproclamant comme tels.

Dès l’arrivée des premiers autobus remplis de clandestins, les membres du mouvement et les habitants s’étaient interposés en bloquant la rue, il s’en était suivi une violente charge des forces de l’ordre. Deux manifestants furent arrêtés immédiatement après l’affrontement. Des mesures restrictives furent ensuite émises contre d’autres participants, notamment l’interdiction d’assister à des manifestations sportives. Mesure qui elle-même fit parler ; ainsi la demande d’arrestation effective aujourd’hui ne manquera pas de soulever des interrogations.

« Vous vous souvenez des militants de Casapound qui avec les résidents du Casale San Nicola s’étaient opposés à l’arrivée des clandestins ? Ce matin, 6 d’entre eux ont été arrêtés. Alfano et la magistrature attaquent ceux qui défendent les italiens contre l’escroquerie des « centres d’accueil » et se font cracher au visage par ceux qui dévastent Milan. Buzzi et toutes les coopératives « d’accueil » les remercient… » a commenté à chaud Simone Di Stefano le vice-président de CasaPound Italia.

Solidarité avec Casapound

Voir les commentaires

Le but

19 Octobre 2015, 00:31am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

La littérature n’est plus qu’une méthode d’auto-promotion sociale. Personne, à commencer par ceux qui la font, ne la prend plus au sérieux. On fait des livres comme on paye une cotisation pour appartenir à un cercle, à un club d’happy few, comme on règle un péage, une quittance autorisant la péroraison et la prétentions infinies et absolues. Dis-moi par qui tu es édité, je te dirais quel est ton temps de parole ! Jacasser pour exister, pour séduire, pour baiser... Plus rien à dire sur les autres, sur le monde, sur la société… Même plus d’histoires à raconter, existences immobiles, étriquées, ratatinées dans l’exploration sans fin de son ego et de son ennui trop nourri… Quête de lecteurs comme autant de médicaments. Aimez-ce que j’écris à défaut d’aimer ce que je suis !

Voir les commentaires