Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
A moy que chault!

Tout arrêter

26 Juillet 2015, 16:20pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Propositions de "une" pour Valeurs Actuelles

24 Juillet 2015, 02:04am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

« Les impôts, c'est nul ! »

« Fonctionnaires : les nouveaux exploiteurs. »

« La retraite, pour quoi faire ? »

« Levallois, une ville, un exemple ! »

« Monaco, Luxembourg, Suisse, Iles Caïman : les derniers îlots de la résistance. »

« Ca sent bizarre dans l'immeuble depuis que des musulmans se sont installés. »

« Louis XIV, Napoléon, De Gaulle, Sarkozy : les grands hommes de l'histoire de France. » »

« Drogue, dépression, violences conjugales. Hollande, jusqu'où va-t-il descendre ? »

« Ecoles de commerce, entre patriotisme et tradition. »

« Wall Street : ces clichés qui font tant de mal. »

« « J'ai du payer ma piscine en trois mensualités » : les victimes de la dictature socialiste témoignent. »

« Marre du Football ? Le golf, nouveau sport populaire. »

« Cap Ferret ou Ile de Ré : le débat. »

« Edouard Leclerc : un destin au service des humbles. »

« Ma fille à épousé un arabe : un témoignage déchirant. »

« Manque de places dans la marina de Saint-Tropez : le scandale ! »

« La police, cette aristocratie du bien. »

Voir les commentaires

Souviens-toi de lui

24 Juillet 2015, 00:22am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Ainsi

24 Juillet 2015, 00:19am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

L'incompréhension entre les êtres est telle qu'à chaque fois que l'on attend un signe, une attention, un geste, une bienveillance, on ne les reçoit jamais et, de la même façon, à chaque fois qu'il conviendrait de donner ou d'exprimer quelque chose, parfois presque rien, on n'y parvient pas. Le « timing » est toujours bancal, désaccordé. Systématiquement déçu, systématiquement décevant. Implacable arithmétique. C'est pourquoi pour aimer quelqu'un, il ne faut rien en attendre. Il faut l'aimer en dehors de soi. Et c'est pourquoi c'est impossible, car nous nous aimons trop nous-mêmes.

Voir les commentaires

J'adore les "gens de droite"

23 Juillet 2015, 23:36pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com



- Travail le dimanche: ben oui, quand même ça fait de l'emploi et de la croissance! Pis ça ne nous concerne pas directement, nous on a fait suffisamment d'études pour ne pas avoir des boulots de merde...
- Uber: ben oui, bien sûr, ça offre un meilleur service quand je rentre de soirées! Et c'est la mise à bas d'un privilège honteux! Etatisme d'un autre âge!
- Libéralisation des pharmacies: Jamais! (Ma fille ne s'est pas faite chier 7 ans à la fac pour finir par être payée comme une employée d'Auchan!)
- Ouverture du notariat: Scandale! Honte! Remise en cause d'une tradition et d'une spécificité française! L'officine de beau-papa ne vaudrait plus rien! Non à la dérégulation!

Voir les commentaires

Soldes!

22 Juillet 2015, 15:34pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

C'est ainsi que les méchants gagnent...

22 Juillet 2015, 00:38am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Il n'y a pas de "crise économique" qui tomberait du ciel comme la chtouille sur le bas clergé, il y a un système d'exploitation et de confiscation de type mafieux pensé, organisé et dirigé par une oligarchie rapace mondialisée. Et voir des armées de connards en costumes cintrés, qui pointent à 2500 ou 3000 par mois, se sentir solidaires de ce grand braquage parce que, tout fienteux de la terreur de perdre leur “job”, ils se pensent du bon côté du manche alors qu'ils ne sont que des domestiques, des valais serviles et à qui on jette quelques piécettes afin qu'ils continuent à vider les chiottes et a assurer la sécurité de l'entrée, est peut-être le plus tragique et le plus pathétique. On les fait tapiner en les laissant fantasmer sur des cercles auxquels ils n'auront jamais accès., et ils deviennent alors, avec enthousiasme et même fierté, les chiens de garde d'une caste qui les méprise et leur pisse à la raie. A grands coups de promesses d'augmentations, de primes ridicules, de titres ronflants , de séminaires annuels dans un coin à putes, de “plans de développement de carrière”, on les fait patienter et s'exciter comme des clébards devant de pauvres morceaux de sucre. Ils adoptent le même imaginaire que leurs exploiteurs mais sans en avoir les moyens et se branlent sur les catalogues glaçés de bagnoles, de voyages et de bateaux que leurs patrons peuvent s'offrir grâce à leur complicité et leur frénétique dévouement. Chaque jour ils travaillent donc avec sérieux, efficacité, talent, conviction, acharnement même, pour un système qui les humilie, les spolie, les maintient dans une dépendance infantile et ruine, par sa voracité et son amoralisme, tout ce à quoi ils se disent attachés: famille, nation, tradition, culture, honneur, amour...

A 65 ou 70 ans, ils crèveront, épuisés et bourrés de médocs, dans un pavillon à crédit, entre une troisième femme hystérique et des gamins collés à leur Ipad, en se disant, peut-être, qu'une autre vie était possible.

Voir les commentaires

Italie : révoltes populaires face aux clandestins

21 Juillet 2015, 23:26pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

De l'autre côté des alpes, l'exaspération de la population de souche face au flot toujours croissant d'immigrés clandestins africains et à leur prise en charge par l'état italien ne cesse de croître. Elle s'est traduite, vendredi et samedi derniers, notamment à Rome et à Trévise, par des heurts violents avec la police chargée d'accompagner, et d'imposer, l'arrivée des clandestins dans les structures d'accueil.

A Rome, c'est dans le quartier populaire de Casale San Nicola que des incidents ont éclaté après la décision du préfet de la région de faire forcer le barrage que les résidents maintenaient depuis plus de trois mois devant l'entrée de l'ancienne école où une centaine de clandestins devaient être logé. Les policiers ont bousculé et matraqué indistinctement femmes et personnes âgées avant que des échauffourées ne surviennent avec des militants de Casapound Italia venus soutenir et défendre la population locale. Quatorze policiers auraient été légèrement blessés et une dizaine d'arrestations ont été effectuées.

« La police frappe son propre peuple, des gens qui travaillent et payent des taxes, pour imposer la présence d'immigrés illégaux, c'est le monde à l'envers ! » s'est notamment exclamé Simone Di Stefano, vice-président de Casapound Italia, présent sur les lieux. Plus loin, une femme d'une quarantaine d'année, en pleurs, hurlait à l'intention des policiers : « Je ne suis pas une criminelle, je veux juste que mon quartier reste italien et que mes enfants ne grandissent pas dans un camp de réfugiés ! ». Lors de l'arrivée sous forte escorte du premier bus de clandestins, certains occupants ont adressé des « doigts d'honneur » aux manifestants en colère, les prenant même en photos avec leurs portables dernier cri.

Près de Trévise, à Quinto, ce sont des dizaines de matelas qui ont été incendiés au bas d'un immeuble pour tenter d'empêcher l'installation d'une autre centaine d'immigrés clandestins envoyés par la préfecture. « Nous ne rentrerons pas dans nos maisons tant qu'ils ne seront pas partis, c'est une invasion » a ainsi déclaré l'un des habitants ayant participé à l'opération.

Luca Zaia, gouverneur de la région de Vénétie et membre de la Ligue du Nord s'est montré solidaire des protestataires en affirmant: « Ils sont en train d'africaniser la Vénétie. C'est une déclaration de guerre faite aux italiens ! Le préfet n'a qu'à les prendre chez lui !».

Les tensions sont aujourd'hui exacerbées entre les communautés dans un pays déjà touché par d'importantes difficultés économiques. Les couches populaires italiennes, premières confrontées à l'arrivée massive d'immigrés clandestins, se sentent chaque jour un peu plus abandonnées par les pouvoirs publics, condamnées à devenir des citoyens de seconde zone dans leur propre pays.

Xavier Eman (in Présent, 21/07/15)

Voir les commentaires

Respirer

21 Juillet 2015, 02:37am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Il faudrait un temps suspendu, juste une parenthèse puisque l'on sait que rien ne peut durer. Il faudrait un droit à l'évasion temporaire, une permission de quelques jours, une autorisation d'essayer malgré tout. Juste un moment pour croire, pour oublier, pour se prendre au jeu de ses fantasmes et de ses pauvres rêves. Il faudrait pour un temps n'avoir plus d'âge, plus de parents, plus de morale, plus d'amis, plus d'angoisses, plus de doutes. Quelques journées de plein soleil, d'abandon radieux. Il faudrait un prolongement des songes, une brève éternité sans réveil. Son petit film à soi, sa super-production à compte d'auteur, éphémère pellicule. Etre l'acteur, le héros pourquoi pas, le salaud magnifique. Un moment sans honte, sans peur, sans culpabilité, sans pudeur... Des heures fleuries au fond de la Toscane, une robe colorée de noir, des sourires, des rires, des clichés... Le pluie peut-être aussi. Un tissu qui colle au corps, une peau qui frémit, qui palpite, qui s'offre, sans passé, sans histoire, sans espoir, sans tricherie... Etre sûr que ce n'est pas l'image d'un autre qui se dessine derrière les paupières closes, puisque l'on est seul au monde. Maître et bourreau. Tyran passager mais absolu. Quelques heures, un peu plus peut-être, détaché de toutes convenances et de toutes fatalités. Se foutre du monde que l'on domine enfin. Etre toujours vers, bien sûr, mais se sentir un temps papillon. Et se brûler les ailes au feu de la lumière à peine allumée.

Voir les commentaires

Mise au point

21 Juillet 2015, 01:15am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

« Il n'existe pas de guerre entre les pauvres en Italie. Il s'agit d'une guerre entre d'un côté les travailleurs/patriotes et de l'autre les fils de pute. Ceux qui utilisent l'expression « guerre entre les pauvres » appartiennent à la seconde catégorie... »

Gialuca Iannone

Voir les commentaires

1 2 3 > >>