Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A moy que chault!

Au nom d'une abstraction...

11 Décembre 2015, 21:16pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

« Tôt ou tard, quelqu’un fouillera dans les fichiers, reconstituera nos modes de vie, et restera stupéfait. Alors qu’ils connaissent une telle abondance matérielle, alors qu’il leur suffisait de si peu de travail pour disposer de tout le nécessaire, ils continuaient à s’acharner, à produire, à détruire leur cadre de vie et à dévorer le temps de leur vie ! Ils confondaient économie et raison de vivre, croissance et civilisation ! Ils ont fait jouer le grand orchestre du désir infini, de la mobilisation sans trêve, et de la croissance sans répit, jusqu’à détruire les conditions même de leur existence ! Ils ont sacrifié à la déesse économie l’eau de leurs sources et de leurs rivières, les poissons de la mer et des lacs, les fleurs et les fruits de leurs champs et de leurs forêts, les animaux des jungles, des brousses et des savanes ; au nom d’une abstraction, la croissance, ils ont détruit tout ce qui faisait la vie des femmes et des hommes de leur terre, de leur rivage et de leur famille. Des thèses, des mémoires, seront consacrés à cette étrange fascination pour le travail, pour la production, pour le chiffrage, pour une accumulation sans objet. Et sans doute la conclusion viendra-t-elle d’elle-même ; tout ce qui, avant eux, était consacré à l’au-delà, à l’espoir céleste ou terrestre d’une vie meilleure, tout ce qui après eux sera consacré à bien vivre, et même, à exceller dans l’art de vivre, eux l’investissaient dans un culte sans raison et sans Dieu, par reproduction machinale des gestes de la foi, sans la foi, et des rites de l’espoir, sans l’espoir. »

Hervé Juvin, « Le mur de l’ouest n’est pas tombé », Editions Pierre-Guillaume de Roux.