Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A moy que chault!

Au kärcher

8 Avril 2015, 01:26am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Si le catholicisme veut sauver la France, il faudra d'abord qu'il se débarrasse des catholiques, qu'il se régénère entièrement et inonde de nouveaux cœurs après s'être vidangé de ce résidu glaireux qu'on appelle le « milieu catholique », rompant définitivement avec ce théâtre social où s'agitent encore péniblement fins de race à particule, bourgeois consanguins et lettreux camés. Ne partageant finalement que la morgue et la suffisance auxquelles ils se croient autorisés par un titre qu'ils se sont indûment auto-attribués et qui sert d'excuse et de paravent à tous leurs vices satisfaits, cette clique de péroreurs de fins de soirées, ultra-modernes jusqu'au bout de leurs postures réactionnaires purement cosmétiques, est devenue le plus efficace repoussoir permettant de tenir toute âme un peu moins souillée que la moyenne bien loin du miracle chrétien. Pharisiens éclatants, peureux, pavloviens, avides de reconnaissance, de gratifications et de bons points attribués par l'ennemi, ils ne forment plus qu'une tribu parmi les autres, plus abjecte que les autres de part ses prétentions et son orgueilleuse certitude d'incarner une « différence » au sein d'une société et d'un temps dont ils sont en fait le plus caricatural produit. La schizophrénie contemporaine prend chez eux des dimensions gigantesques, pensant que le discours vaut acte et que l'affirmation vaut réalisation. Par leur comportement quotidien, ils insultent la Croix plus sûrement que tous les « Golgotha Picnic » et « Piss Christ » du monde mais partent en vertueuses croisades contre n'importe quel chiffon rouge agité par leurs sparring partners progressistes, pressés de jouer le plus efficacement possible leur rôle de bouffons pathétiques dans la grande comédie médiatique. Qu'ils se veulent « sympas » et « cools » ou, au contraires « ultra-radicaux » et « hyper-intégristes », ils participent à la même escroquerie, au même règne des masques et des apparences.

Devenue une religion mondaine, un rite social, une parure esthétique, le catholicisme ne survivra et ne renaîtra en tant que force active et agissante qu'en échappant aux mains débiles de ceux qui se parent aujourd'hui de son nom. Plutôt les catacombes que les salons de 7e arrondissement.

Voir les commentaires

Ianva

5 Avril 2015, 23:40pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

9 mai?

4 Avril 2015, 23:31pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Il y a tout de même des choses curieuses dans ce milieu... Aller voir jouer « In Memoriam » au Back Up, un concert faf en plein Paris, un truc ambitieux, avec Bronson en première partie, un truc pas vu depuis 15 ans, géré par et pour des camarades, « Ouais pourquoi pas... C'est sympa... mais bon 25 euros avec une conso, ils s'emmerdent pas quand même... Et puis sont-ils toujours aussi révolutionnaires et radicaux ? En plus, en 99, il s'étaient embrouillés avec untel et untel... ». Par contre, lâcher 35 boules ou même 50 pour aller voir les gentils « apos » exotico-notalgiques de LSD à l'Olympia un soir de commémoration pour Sébastien Deyzieu, aucun problème, c'est fun, c'est top, « on va leur montrer à tous ces bolches et ces crasseux qui adorent aussi ce groupe qu'on est chez nous... ».

Pourtant, aller applaudir LSD un 9 Mai à Paris, c'est tout de même un peu comme aller voir un concert de Toto Cutugno à Rome le soir d'Acca Larentia...

9 mai?

Voir les commentaires

Hors-série Livr'arbitres

4 Avril 2015, 23:29pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Livr'Arbitres, Hors-série numéro 2 : « L'univers esthétique des européens »

A l'occasion de la tenue à Paris du colloque de l'institut Iliade (www.institut-iliade.com) sur le thème de « L'univers esthétique des européens », la revue littéraire « Livr'arbitres » (www.livr-arbitres.com) sortir un numéro hors-série pour illustrer cette riche et passionnante thématique. Ce numéro exceptionnel sera l'occasion de retrouver sur support écrit la plupart des interventions du Colloque mais également des articles inédits ainsi qu'un « abécédaire culturel européen » reprenant un certain nombre de « grandes pages de la littérature » évoquant de hauts-lieux, de sublimes paysages ou de grandes œuvres du génie européen. Le tout illustré par des créations originales de jeunes artistes européens.

Un numéro à ne pas manquer qui sera présenté et offert à la vente lors du colloque, le samedi 25 avril 2015, à partir de 14 heures, à la Maison de la Chimie. (28 Rue Saint Dominique, 75007 Paris)

Pour s'inscrire en ligne au colloque : https://www.weezevent.com/colloque-institut-iliade

« Livr'Arbitres », Hors-série numéro 2, Printemps 2015, 8 euros.

Livr'arbitres

chez Patrick Wagner

36 bis, rue Balard

75015 Paris

Hors-série Livr'arbitres

Voir les commentaires

La fin

3 Avril 2015, 00:42am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

La vie est triste quand on n'est plus ému par la mer et que l'on ne voit dans chaque bateau qu'une promesse de naufrage.

Voir les commentaires

La, la, la

1 Avril 2015, 23:56pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Voir les commentaires

Décalage

1 Avril 2015, 23:17pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Je parlais hier de l'impérieuse nécessité de défendre l'enseignement du grec et du latin à un ami prof de français dans une Zep de la banlieue du Roubaix. Mon discours a eu au moins le mérite de le faire rire aux éclats pendant un bon quart d'heure. "Oui,il faudrait aussi leur faire faire de la versification en ancien français" m'a-t-il dit en s'étranglant presque à force d'hilarité compulsive... Choqué par cette navrante absence de hauteur intellectuelle, je lui ai fait remarquer qu'il était un ignoble niveleur par le bas, inconscient de la capacité du grec et du latin à refonder le socle civilisationnel et citoyen de l'éducation nationale, et là il s'est carrément roulé par terre en me disant : "Putain ça doit être sympa vos débats psychédéliques dans l'ouest parisien...". Après il s'est mis à délirer complètement, il voulait nommer Fumaroli proviseur du Lycée Nelson Mandela de Trappes et Jacqueline de Romilly CPE à Sarcelles... Je lui ai dit qu'elle était morte, la pauvre vieille, mais ça ne l'empêchait pas de continuer à s'esclaffer comme un demi dément... Il en suffoquait presque le bougre. Après, il s'est un peu repris, mais ce fut pour devenir méchant, agressif, l'oeil noir et tout le toutim... S'il n'avait pas été agrégé de lettres classiques, j'aurais presque pu croire qu'il avait une haine épidermique pour le grec et le latin, un traumatisme d'enfance ou un truc du genre... Maintenant, il postillonnait : « Mais tu sais de quoi on parle ? On parle de débiles, de tarés, d'incultes crasseux et contents de l'être, de trous du cul qui ne s'intéressent qu'à leur bite, au shit et aux jeux vidéos, de crétins qui ne savent pas si Molière a vécu avant ou après Victor Hugo et qui n'en auront jamais rien à foutre.. Ce sont des monstres, plus vulgaires qu'un tapin de Pigalle, plus arrogant qu'un Pair de France... Des animaux, des singes, et encore, pire que des singes car les singes ne sont ni méchants ni vicieux... »

Là, je me suis dit qu'il était fort heureux qu'il soit de gauche, sinon on aurait frôlé le dérapage...

On ne le tenait plus, il éructait maintenant à jets continus : « En fait, vous, les réacs, vous êtes aussi cons que les pédagos progressistes, autant à l'ouest, autant déconnectés de la réalité... Vous croyez qu'on peut sauver le système avec l'uniforme en classe et des cours de latin obligatoires, comme eux pensent qu'on peut le proroger avec des tablettes numériques et des cours d'instruction civique.. vous avez 40 ans de retard, vous raisonnez en vase clos dans le petit monde de vos fantasmes et de vos lubies... Tas de cons, tas de salauds ! »

Là, j'ai senti qu'il en avait gros sur la patate. J'ai donc débouché une petite bouteille de Chablis, histoire de l'amadouer. J'ai vu qu'il était sensible au geste, sans que cela soit totalement suffisant pour apaiser son courroux. On n'était pas loin du burn out. Les autres convives, eux, avaient lâché l'affaire depuis bien longtemps, se concentrant sur des choses plus sérieuses, les plans low-cost pour les prochaines vacances, la finale de Master Chef, le changement d'heure qui déboussolait le petit dernier qui vomissait maintenant avec une heure de décalage, dégueulassant la veste de Maman plutôt que le boubou de la nounou qui était payée pour ça...

Moi, je n'osais plus dire grande chose, sachant que le grec et le latin, globalement, je n'en avais jamais vraiment eu grand chose à foutre, que je ne gardais absolument aucun souvenir de mes quelquescours de seconde, qu'il ne me semblait pas pour autant que cela m'ait définitivement fermé les portes de la langue française et de la « culture », et, qu''au delà de posture, mes arguments étaient assez courts... Peut-être, en effet, les problèmes fondamentaux étaient-ils ailleurs.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3