Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A moy que chault!

Lettre à un ami militaire

23 Juillet 2017, 17:12pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Un ami militaire m'écrit pour me dire qu'il a été blessé par certains de mes propos sur l'armée. Je n'aime pas blesser mes amis. D'autant que j'en ai fort peu. Il me renvoie par ailleurs, non sans justesse, à mes propres insuffisances, mes propres lâchetés, n'étant pas, il est vrai, un guerrier en première ligne sur les barricades de la civilisation. Il revient du Mali, je reviens des plages du Cotentin... cela crée forcément un fossé... Il ne veut plus me parler. C'est son droit. Qu'il me permette toutefois de lui écrire quelques mots...

Pour lui dire, tout d'abord, que je n'ai jamais, même dans les tréfonds de mes diatribes les plus hargneuses ou les plus éthyliques, remis en cause le courage et le dévouement individuel des soldats. C'est d'ailleurs ce qui rend encore plus affligeant et révoltant l'instrumentalisation de leur engagement et, parfois, de leur sacrifice.

Il y a l'institution et il y a les hommes. Des hommes qui sont encore parfois des héros mais aussi beaucoup d'autres qui sont des salauds, des carriéristes, des courtisans, des planqués, des traîtres... Critiquer les uns, ce n'est pas insulter les autres.

J'ai, dans mon histoire familiale comme dans mon entourage, suffisamment d'exemples pour ne pas sombrer dans un anti-militarisme simpliste et manichéen.

Il n'en reste pas moins qu'il y a aujourd'hui une telle dichotomie entre les intérêts du pays et ceux des autorités qui donnent des ordres en son nom que le choix d'obéir, même glorieusement, mais systématiquement, aux injonctions des seconds ne peut être exempt de critiques et de remises en cause.

Un homme qui décide de « servir », et donc d'éventuellement mettre « sa peau » au bout de ce choix, ne sera jamais au même niveau qu'un boutiquier, un trader ou un banquier et c'est pourquoi il est d'autant plus odieux et révoltant que le premier devienne la chair à canon des seconds.

Dans ce contexte, si dire qu'aujourd'hui la soumission, la flagornerie, le copinage, sont davantage gages de promotion et de réussite au sein de l'armée que la fierté, l'honneur, l'attachement à certaines valeurs, c'est « te cracher à la gueule », comme tu l'affirmes, et bien, évidemment, je le regrette, mais je ne m'interdirais pas pour autant de le penser et de l'exprimer. Tout en espérant pas mieux, bien sûr, que d'être contredit par les faits... Si les membres de la fanfare militaire avaient posé leurs instruments aux pieds de la tribune présidentielle plutôt que d'offrir au monde ce grand moment d'humiliation nationale que furent les « reprises de Daft Punk » au 14 juillet par exemple... Ce n'étaient pas encore les insoumis de 17 mais ça aurait eu un peu de gueule quand même..

Si je t'écris ces quelques mots, ne crois surtout pas que cela soit pour tenter d'éviter le « cassage de gueule » que tu me promets si nous nous croisons. Tu y parviendras certainement sans grande difficulté et ce sera alors une grande victoire pour l'honneur et la dignité de l'armée. En attendant, sache que je n'ai rien oublié de nos aspirations et de nos rêves communs et que ce n'est pas nous qui jugerons qui les a le mieux servis...

Bien à toi.