Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A moy que chault!

Egalité réelle

14 Février 2016, 20:39pm

Publié par amoyquechault.over-blog.com

Quelle étrange dénomination que celle de ce secrétariat d’Etat confié, comme il se doit, à un membre d’une « minorité » (l’égalité, cela ne concerne pas tout le monde au même degré…). Quelle est dont cette « Egalité réelle » qui s’oppose « de facto » à une « égalité irréelle » passée, celle sans doute des grands textes juridiques de l’histoire du droit français, une égalité des droits et des devoirs poussiéreuse et principielle qui ne répondait pas aux nécessités du temps. « L’égalité réelle » c’est donc une égalité concrète, visible et arithmétique. En clair - si l’on peut dire - c’est une égalité chromatique. C’est la juste répartition des couleurs au sein d’un système inchangé. Couleurs qui ne sont pourtant que des aléas épidermiques, puisque les races n’existent pas. Mais peu importe, ce qui compte c’est l’équanimité des teintes sur le merveilleux chromos de la post-modernité. Autant de noirs que blancs présentant des émissions débiles à la télé, autant d’arabes que de blancs mimant l’agitation d’un pouvoir perdu au sein des assemblées électives, autant d’indiens que de blancs produisant du vide derrière des ordinateurs, autant de bruns, de jaunes, de gris et d’olivâtres que de blancs sous-payés dans les usines… « L’égalité réelle », c’est la version technicolor de l’exploitation et du non-sens capitaliste.

Et pour atteindre ce noble objectif, il y aura ceux qui auront un peu moins « d’égalité réelle » que les autres, ceux qui seront contraints de faire de la place, de se pousser, de partager le quignon qu’ils ont encore à ronger. L’égalité des uns se nourrit de l’inégalité des autres. C’est la politique des quotas, les joies de la discrimination positive, c’est-à-dire les riches et les puissants décidant arbitrairement de la répartition des miettes de leur système en fonction de leur inclinaison personnelle pour telle ou telle couleur de l’arc-en-ciel.

A ce petit jeu un seul perdant systématique : la face-de-craie laborieuse, le petit blanc ringard, le loufiat de souche bientôt remplacé par le domestique « divers » dans l’attente de son futur remplacement technico-cybernétique, une fois que l’on aura usé jusqu’à la corde toutes les misères du monde.

Egalité réelle