Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A moy que chault!

Se perdre

30 Novembre 2014, 00:53am

Publié par amoyquechault.over-blog.com

De taciturne, François était passé à franchement sombre, de nerveux à constamment agacé, de susceptible à violemment irritable et de peu amène à totalement asocial. La faute à des nuits trop courtes hantées par une faute non commise mais déjà culpabilisante. L'image de cette femme que la raison et le bon sens ne parvenaient pas à chasser de son esprit fatigué et honteux. Comment ce désir coupable, impossible et imbécile, avait-il pu naître et aussi tyranniquement grandir ? De bonne foi ,il avait cherché à le repousser, à l'éradiquer, à se moquer lui-même de son propre ridicule... Jamais il n'aurait envisagé une telle aberration. Mais tout ce que sa volonté écartait avec dédain et même courroux revenait à l'assaut dès qu'il fermait les yeux. Elle était là. Sa peau ambrée, ses lèvres ourlées, ses longues mains et la rieuse tristesse de son regard envahissaient son esprit et martyrisaient ses sens.

Il ne pouvait désormais plus s'endormir sans imaginer son corps nu frémissant sous d'indécentes caresses. Il ressentait l'envie violente de la posséder, de l'embrasser, de lécher sa peau, sans autre perspective, sans autre projet, sans autre ambition que de mêler son corps au sien. Une flamme brûlante et absurde qui creusait chaque jour un peu plus l'abîme de son malheur puisqu'elle s'était portée, malgré ses efforts pour la diriger vers d'autres cibles, sur un objet inatteignable et interdit. Etait-ce là une forme de masochisme, une appétence morbide pour l'échec ? Egaré, il ne se comprenait plus, se détestait davantage, et en venait à se demander s'il était amoureux ou s'il devait simplement entamer une cure de bromure.